• Fadjen, son histoire est une belle aventure !

    Non à la corrida !

     

    Fadjen est né le 5 février 2010, il est arrivé chez Christophe le 11 mars 2010.
    Il ne connaîtra jamais la souffrance dans l'arène 

    Fadjen, un taureau Espagnol voué à une mort certaine dans une arène lors d'une corrida ou à l'abattoir.

    Il aura fallu le courage et la détermination d'un Breton  " Christophe Thomas  " pour changer la vie de ce taureau

    C’est à l’âge de 7 ou 8 ans après avoir vu un tapis-mural représentant une scène de corrida que je me suis fait une promesse de gosse, « Un jour, je sauverais un taureau de corrida ».

    Trente ans plus tard ce fût chose faite en faisant l’acquisition de Fadjen.

     

    Fadjen à 8 ans 

     

    Douceur d'un taureau de corrida .... 

     

    A voir jusqu'au bout.

     

    Fadjen m’a accordé sa confiance petit à petit.
    Ce fut long pour certaines choses, mais toujours constant.
    Ce qui était acquit, l’était pour toujours !

    Fadjen a maintenant 10 ans et coule des jours heureux.

    Fadjen

    + d'infos ICI

    S'il y a des animaux sans sentiments : se sont les HUMAINS !!!

    NON A LA CORRIDA


    20 commentaires
  • Magnifique  envolée

    Un ULM au milieu d'oiseaux migrateurs, c'est Christian Moullec, ornithologue français,
    qui vit prés d'Aurillac dans le département du Cantal.
    Depuis plusieurs années, il éduque les volatiles et leur montre d'autres voies migratoires
    afin d'échapper aux chasseurs. Son idée était de pouvoir se substituer au rôle des parents
    en élevant de très jeunes oiseaux depuis la naissance,
    en les habituant au bruit de son ULM et à sa présence,
    en leur permettant de réaliser une nouvelle migration, loin des fusils
    .

     

    Quelle merveilleuse idée, merci Mr Moullec

    « Ce premier voyage a prouvé que la technique était efficace.
    Ces oiseaux ont mémorisé avec nous un nouveau trajet de migration,
    le reproduisent tous les ans et l'enseignent à leur propres jeunes.
    On l'a fait avec 30 oiseaux, il faut pouvoir le faire avec 500 oiseaux,
    un groupe important,
    à partir duquel on peut espérer que cette espèce va perdurer dans la nature. »

     

    Un joli cadeau a faire : ICI

     


    20 commentaires
  • Le Théâtre du Centaure, c’est quoi ?

    C’est exactement ce que Michel Foucault appelle une « hétérotopie »,

    le lieu physique réel de réalisation d’une utopie.
    Un espace concret qui héberge l’imaginaire comme une cabane d’enfant,
    un espace à la fois mythique et réel. 

    La compagnie est dirigée par Camille & Manolo

    Camille et Manolo

     

    Concrètement,
    le Théâtre du Centaure c’est une famille d’une dizaine d’équidés et d’humains
    qui ont construit ensemble un mode de vie et de création spécifique.

    Le Théâtre du Centaure

     

    Village, écuries, lieu de travail et de fabrique,
    où dix personnes et dix chevaux œuvrent tous les jours à la réalisation d’une utopie.

    Le Théâtre du Centaure

     

    Évidemment le Centaure n’existe pas.
    C’est l’utopie d’une relation, d’une symbiose pour n’être qu’un à deux.

    Être qu'un à deux !

     

    Parce qu’il est impossible,
    parce que c’est une utopie,
    le Centaure est pour nous une forme d’engagement

    Le Théâtre du Centaure

     

    Un engagement qui nous pousse à inventer un théâtre qui n’existe pas,
    des formes différentes, un langage autre 

    Le Théâtre du Centaure

     

    Il est là un trait d’union entre Ville et Nature,
    comme le Centaure est un trait d’union entre l’homme et l’animal.

    Un trait d'union entre l'homme et l'animal

     

    Prenez quelques minutes : Appréciez ...Admirez ...

    8 minutes hors du temps ! ♥

    Une Merveille 

    Plus d'infos ICI


    28 commentaires
  • C'est  l'automne, prenons soin des hérissons !

     

    L’automne, il arrive que quelques hérissons pointent le bout de leur nez… 
    Et ce n’est pas forcément bon signe ! Avant d’entrer en hibernation, les plus faibles d’entre eux sont parfois retrouvés en détresse… 
    Comment réagir ? Comment les protéger ? Des conseils pour prendre soin de ces petites bêtes.  

    Prenons en soin

     

    C’est pourquoi il faut être particulièrement vigilant au mois d’octobre et novembre. « Dès que vous voyez un hérisson, particulièrement en plein jour et se mettant au soleil pour se réchauffer, il est important de le peser.
    Si son poids est inférieur à 600 g, ce hérisson est en danger et il est certain qu’il ne survivra pas à l’hiver. Par conséquent, il faudra le confier au centre de soins le plus proche de chez vous. »

    Le gîte et le couvert !

    Et pourquoi ne pas offrir le gîte et le couvert à un hérisson pendant son hibernation ? Pour offrir un cocon en toute sécurité à un hérisson dans votre jardin, il suffit de quelques aménagements simples. Dans un recoin de votre terrain, n’hésitez pas à laisser quelques tas de feuilles mortes ou de bois ou encore des tapis de mousse pour permettre aux hérissons de dormir au chaud.

    Vous pouvez également lui laisser à grignoter… « Dès qu’il fait plus de 10°C, les hérissons ont des phases où ils se réveillent et peuvent donc chercher à manger ». Au menu pour nos petits mammifères : « des croquettes pour chats, idéalement pour chatons mais sans poisson ! ». On peut aussi leur proposer un ramequin avec un fond d’eau claire.

    Enfin, vérifiez toujours avant de tailler ou de débroussailler un endroit. Attention de ne pas le blesser avec votre fourche ou pire de mettre le feu à votre tas de feuilles sans avoir vérifié qu’il y était. C’est l’une des causes de mort du hérisson. N’oubliez pas de surveiller les animaux domestiques qui ne sont pas toujours tendres avec eux…

    Gîte et couvert


    24 commentaires
  • Coccinelles

     

    Les coccinelles sont appelées familièrement «les bêtes à bon Dieu». Ce surnom est tiré d’une légende remontant au Xe siècle.

    Condamné à mort pour un meurtre commis à Paris, un homme, qui clamait son innocence, a dû son salut à la présence du petit insecte. En effet, le jour de son exécution publique, le condamné devait avoir la tête tranchée. Mais une coccinelle se posa sur son cou.

    Le bourreau tenta de l’enlever, mais le coléoptère revint à plusieurs reprises se placer au même endroit. Le roi Robert II (972-1031) y vit alors une intervention divine et décida de gracier l’homme.

    Quelques jours plus tard, le vrai meurtrier fut retrouvé. Cette histoire s’est très vite répandue et la coccinelle fut dès lors considérée comme un porte-bonheur qu’il ne fallait pas écraser

     

    P'tites bêtes à bon dieu

     

    MAIS, aussi  a quoi servent donc les coccinelles ? 

    La plupart des coccinelles se nourrissent de petits insectes bien tendres:
    pucerons, larves de mouches, acariens (qui sont les minuscules cousins des araignées), etc. Comme tout prédateur, elles jouent donc un rôle très important dans la nature pour réguler les populations d’autres insectes.

    Les coccinelles sont particulièrement friandes de pucerons, dont elles peuvent dévorer plus de 50 individus par jour. Or, si on laissait se reproduire un puceron sans intervenir, et les enfants de ses enfants et ainsi de suite, en un an, il y en aurait suffisamment pour remplir le lac Léman !

    Conclusion : elles sont très utiles dans les jardins !

     

    Moi,

    Je demande à cette belle bleue, 
    qu'elle apporte le bonheur à mes ami/es.

    Coccinelle bleue porte bonheur


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique